Coopération internationale, l’impératif de solidarité

Depuis plus de trois mandats, la municipalité et les associations fresnoises se sont investies dans la coopération internationale, principalement en Afrique (Mali, Madagascar et Gambie). Mais, ces trois dernières années, le mouvement s’est ralenti, avec des subventions municipales en légère régression.

La solidarité internationale doit non seulement être maintenue, mais même amplifiée. Car comment tarir l’émigration économique et affirmer le droit des peuples de pouvoir vivre dans leur pays, si on ne donne pas un coup de pouce au développement local.

Outre l’aspect solidarité internationale, ces actions développent aussi la compétence en conduite de projet, ce qui est formateur, tant personnellement que professionnellement.

Afin de favoriser le développement des initiatives citoyennes, nous augmenterons les lignes budgétaires afin de capter toutes les initiatives sérieuses. Une enveloppe annuelle de 30.000 € représenterait une multiplication par 3 de notre effort actuel, tout en ne représentant qu’environ 0,1 % de notre budget communal, ce qui est minime.

Cette capacité à développer des projets de coopération internationale fournira une occasion d’investissement personnel et d’ouverture pour encore plus de jeunes, comme ce le fut déjà pour les projets maliens. On pourra aussi envisager d’ouvrir ces projets internationaux à nos partenaires de Homberg (Allemagne), ce qui donnera une dimension supplémentaire à notre jumelage (après les échanges musicaux et les premiers échanges sportifs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Tous les commentaires sont soumis à modération avant publication.)