Humanité-Écoute

L’écoute et la concertation, les meilleurs remèdes contre l’autoritarisme et l’inaction !

Chacun a sa grille de lecture, ses principes, ses souhaits, ses idées, mais d’autres peuvent penser différemment, ils n’en sont pas moins respectables. Ce principe d’humanité est supérieur à celui de tolérance, car il ne porte pas de jugement de valeur.

Le respect, c’est d’abord une volonté réelle de construire ensemble et donc une écoute active. Pourquoi mon interlocuteur dit-il cela ? Comprends-je bien ce qu’il me dit réellement ? Comprend-il mon point de vue ? Qu’ai-je oublié de mentionner ? Que devrais-je infléchir pour parfaire mon projet ?

Toutes questions pertinentes qui font de l’écoute réciproque un outil de progrès et non une simple technique de communication du style « cause toujours, tu m’intéresses », comme c’est trop souvent le cas.

L’écoute n’est pas non plus une raison pour ne rien faire et tergiverser. C’est d’ailleurs parce qu’on a bien écouté qu’on est solide sur ses projets. Pas par autoritarisme, simplement parce que la concertation a démontré que c’était l’optimum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Tous les commentaires sont soumis à modération avant publication.)