Education-Enfance

Alors que la municipalité antérieure avait mis en place des activités péri-scolaires gratuites, celle-ci a supprimé la gratuité à l’occasion du retour à la semaine de 4 jours. Le fait d’établir une tarification modulée par le quotient familial atténue un peu l’effet régressif, mais il y a quand même eu un recul notable.

Une de nos priorités est l’éducation et, plus généralement, les jeunes et les familles. Même avec des revenus moyens ou supérieurs à la moyenne, les familles sont souvent obligées d’arbitrer leurs choix pour des raisons financières : il ne faut pas que cela soit au détriment des études et nous rendrons donc celles-ci totalement gratuites.

Plus généralement, il faudra aussi s’avancer sur la voie d’une réduction des cotisations aux activités de l’enfance et de la jeunesse, qu’elles soient sportives, artistiques ou culturelles. Nous en étudierons ensemble les modalités sociales et financières afin de réduire les charges totales supportées par chaque famille, tout en augmentant raisonnablement la charge financière pour la commune (à proportion des gains d’efficacité et des économies de fonctionnement que nous réussirons à obtenir par ailleurs, cf. l’onglet fonctionnement).

Enfin, les centres de loisirs sont parfois critiqués mais sans que les raisons aient été bien explicitées. Selon les principes du management participatif nous engagerons une réflexion pour évaluer la situation, puis intégrer toutes les bonnes idées du personnel, en liaison avec les parents et les enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

(Tous les commentaires sont soumis à modération avant publication.)